Les microplastiques...

Publié le par Kali

Des microplastiques dans le miel

Tous les échantillons de miel testés sont contaminés par des microplastiques (jusqu'à 265 microrésidus par kilo).

Trois types de microplastiques sont mis en évidence :
- des fibres (certainement d'origine textile)
- des fragments (certainement des produits de dégradation de plastiques plus volumineux)
- des granules (certainement de cosmétiques ou de rejets industriels)

Les résultats plaident pour l'hypothèse d'une contamination globale car ces microparticules ont été détecté dans l'eau de pluie, l'atmosphère et dans certaines fleurs. "Dispersées dans la nature, elles seraient collectées par les abeilles en même temps que le pollen, rapportées à la ruche, puis intégrées au miel".

Le mode de production du miel pourrait lui aussi jouer un rôle dans cette pollution (dégradation du polystyrène servant à isoler les ruches ou libération de fragments pendant l'extraction et la mise en pot du miel) mais les microplastiques retrouvés dans le miel sont les mêmes que ceux qu'on trouve dans le milieu marin.

Les billes de polyéthylène

Attention certaines marques utilisent des microbilles et microplastiques dans les produits cosmétiques pour leur donner douceur, fluidité ou effet gommant !

Comme le dit l'article de ConsoGlobe, la pollution des océans par le plastique n'est pas une nouveauté mais le problème est qu'une nouvelle génération de déchets plastiques vient accentuer la présence de produit polluant dans la chaîne alimentaire.

Un réseau trophique est un ensemble de chaînes alimentaires reliées entre elles au sein d'un écosystème et par lesquelles l'énergie et la matière circulent. De ce fait, la bioaccumulation (capacité de certains organismes à absorber et concentrer dans tout ou une partie de leur organisme certaines substances chimiques) ainsi que la bioamplification (phénomène par lequel une substance connaît un accroissement de sa concentration au fur et à mesure qu'il circule vers les maillons supérieurs d'un réseau trophique) sont de véritable dangers pour l'homme et pour son environnement.

Les microplastiques...

Issu d'entreprise tels que Cospheric (http://www.cospheric.com/) on peut les retrouver dans certains produits comme :
- les crèmes pour les mains, nettoyants hydroalcooliques
- nettoyants pour le visage, gommages (un flacon de 200 ml peut contenir jusqu'à 21 grammes de microplastiques), crèmes anti-rides
- maquillage, eye-liner
- dentifrice
- etc

Autres produits pouvant en contenir :
- produits ménagers (jusqu'à 10 % du volume)
- panneaux réfléchissants
- papier électronique
- peintures
- adhésifs
- encres
- etc

Les microplastiques...

Certaines marques annoncent l'arrêt d'utilisation des microbilles de plastiques dans les produits cosmétiques d'ici 2015 à 2017 mais rien ne les obligent pour l'instant à le faire vraiment mise à part la pression des ONGs tels que Plastic Soup Foundation, Greenpeace, Surfrider, Marine Conservation Society, Seas at Risk et bien d'autres.

Les marques utilisants cette technologie :

- Unilever
- L'Oréal & Body Shop
- Beiersdorf
- Colgate-Palmolive
- Procter & Gamble & Oral-B (rachat de Gillette en 2005)
- Johnson & Johnson
- Target
- Oral-B

Les microplastiques...
Les microplastiques...
Les microplastiques...
Les microplastiques...
Les microplastiques...
Les microplastiques...
Les microplastiques...

Publié dans Environnement

Commenter cet article