Camomille matricaire (matricaria recutita)

Publié le par Kali

Camomille matricaire

Nom commun : Camomille sauvage, matricaire camomille, petite camomille, camomille allemande, camomille vraie, matricaire tronquée, œil du soleil. Ne pas confondre avec deux autres plantes médicinales, appelés aussi localement « camomille » : la grande camomille et la camomille romaine.

Nom latin : Matricaria recutita

Famille : Astéracées

Description : Herbacée sauvage aromatique, annuelle et non rustique. Tige unique dressée (de 20 à 50 cm) et rameuse. Ses feuilles sont caduques, très finement divisées. Ses racines ameublissent la terre. Ses fleurs sont blanche avec un coeur jaune.

Catégorie de végétal :

Mode de multiplication : Semis ou division.

Qualité du sol : Léger et drainé. Elle tolère les sols calcaires.

Amendement & fertilisation : Les apports d'engrais ne sont pas nécessaires.

Exposition : Ensoleillée.

Culture & entretien : Effectuer les semis directement en place au printemps. La camomille se ressème spontanément. Mettre en place les plants en mai après les gelées. Espacement des plants entre 20 à 40 cm. Pour permettre le renouveau constant de la floraison pendant la saison estivale, couper régulièrement les fleurs fanées.

Période de floraison : De juin à septembre / De mai à novembre.

Période de récolte : Commence début printemps, les matins ensoleillés en lune montante. Cueillir les fleurs avant leur plein épanouissement.

Conservation : Faites les sécher dans un endroit chaud et aéré, sans soleil direct. Son arôme puissant peut attirer les souris et papillons nocturnes. Elle perd très vite ses vertus (se garde 6 mois max).

Parasites et maladies : Elle attire les pucerons, chrysopes et les syrphes.

Plantes compagnes & incompatibles : Elle se plaît avec tous les légumes qu'elle aide dans la lutte contre les parasites mais ne supporte pas la rue.

Rotation :

Utilisation : Elle a un effet régénérateur sur le jardin et le jardinier. Elle contient du soufre (utile contre les maladies cryptogamiques) et du calcium (qui stimule le processus de guérison et favorise une croissance vigoureuse des cultures). La camomille est aussi riche en potasse ce qui est bénéfique pour les cultures fruits et fleurs (pulvérisations avant et après la floraison pour un effet optimal). Elle est une précieuse alliée de la vigne de sa préfloraison à la véraison où elle a tendance à exprimer une chlorose ferrique. La vigne peut aussi souffrir chroniquement de stress hydrique (enracinement trop superficiel, sol pierreux ou sableux, forte chaleur ou canicule).

On peut utiliser indifféremment la Camomille des Champs (matricaria chamomilla), la Camomille Romaine (chamaemelum nobile) ou la camomille Allemande (matricaria recutita).

Décoction de camomille : Très utile pour le tas de compost, elle l'active et le nourrit en évitant les pourritures. Hacher 50g de fleurs puis mélanger dans 1 litre d'eau froide et laisser mariner à couvert pendant 24h. Faire bouillir à couvert 20 min puis laisser refroidir complètement sans enlever le couvercle avant de filtrer. Effectuer des arrosages du tas de compost avec de la décoction pure.

Infusion ou tisane de camomille : Utile de manière préventive ou curative. Elle a des propriétés stimulantes pour les semis et les plantules. Elle permet d'accroitre leur résistance. Elle a aussi des effets insecticides sur les premières attaques de pucerons. Hacher 50g à 100g de fleurs fraiches ou sèches puis plonger dans 1 litre d'eau froide puis porter à ébullition en couvrant. Retirer du feu aux premiers bouillonnements. Laisser refroidir et mariner pendant 24h sans enlever le couvercle. Filtrer avant utilisation. L'infusion s'utilise diluée à 5% (5 centilitres d'infusion pour 1 litre d'eau ou 1 volume d'infusion pour 19 volumes d'eau). Mieux vaut utiliser cette tisane fraiche et l’appliquer tôt le matin peu après le lever du soleil en fine brumisation au-dessus des plantes. Effectuer des pulvérisations sur les plantes atteintes ou sur les semis. Arroser les sillons avant de procéder au semis. Cette infusion peut également être ajoutée à des préparations fongicides.

Macération ou extrait à froid de camomille : Elle prévient les pourritures et les maladies cryptogamiques des jeunes plants. Hacher 150g de fleurs sèches puis mettre dans 1 litre d'eau froide. Laisser macérer pendant 2 jours puis filtrer avant utilisation. Effectuer des pulvérisations sur les plantules avec de l'extrait pur.

La camomille 503 : L’une des six préparations biodynamiques pour le compost biodynamique, de bouse ainsi que pour améliorer les tisanes et purins. Se conserve dans un bocal en verre ou en terre, que l’on enterre et que l’on entoure de tourbe pour éviter qu’elle ne sèche. Elle aurait une action sur les substances azotées et le calcium permettant ainsi une croissance saine des plantes fertilisées. En effet, les plantes ont une préférence pour l'azote, une absorption trop importante rend les plantes "aqueuses" et donc plus sensibles aux champignons parasites. La préparation 503 permettrait donc aux plantes d'optimiser l'absorption de l'azote.

Commenter cet article