Consoude (symphytum officinalis)

Publié le par Kali

Consoude

Nom commun : Consoude officinale, oreille d’âne, langue de vache, confée, grande consoude.

Nom latin : Symphytum officinalis. Le terme de "consoude", apparu vers 1265, vient du bas latin « consolida » dérivé de « consolidare », consolider, affermir en raison de ses vertus à cicatriser les plaies (astringent) et à consolider des fractures.

Famille : Borraginacées

Description : Vivace rustique des bords de rivières, des prairies humides, fréquente à la lisière des bois de peupliers, au feuillage persistant pouvant atteindre 30 à 150 cm de hauteur. Ses feuilles sont alternes, pointues, couvertes de poils raides se prolongeant sur la tige. Ses fleurs sont roses, pourpre clair à foncé, jaune ou blanche, groupées en cymes scorpioïdes unipare au sommet des rameaux.

Catégorie de végétal :

Mode de multiplication : Division

Qualité du sol : Tous les sols.

Amendement & fertilisation :

Exposition : Mi-ombre à ensoleillée.

Culture & entretien : Plantation et division toute l’année hors période de gel. Espacement de 60 cm.

Période de floraison : D’avril à juillet.

Période de récolte : Les feuilles se récoltent avant la floraison de la plante.

Conservation :

Maladies et parasites : Résistant

Plantes compagnes & incompatibles :

Variétés :

Rotation :

Utilisation : Possédant une longue racine pivotante, elle permet d'alimenter le sol en minéraux et oligo-éléments (bore), elle est très riche en potasse. Des feuilles de consoude hachées grossièrement peuvent également être installées en paillage, la terre sera protégée et recevoir de nombreux minéraux. Mises dans le tas de compost elle l'enrichira avantageusement.

Pour les préparations on peut utiliser la Grande Consoude appelée aussi Consoude officinale (Symphytum officinalis) ou la Consoude de Russie (Symphytum peregrinum).

Concentré de consoude : Ce jus concentré est utilisé au moment de la taille des arbres fruitiers ou ornementaux. Les plaies seront ainsi propres et bien désinfectées. Mettre des feuilles de consoude dans un contenant non transparent et fermé. Laisser les feuilles se décomposer sans rien ajouter pendant 2 jours. Presser fortement pour récupérer une sorte de jus qui doit être très foncé. Badigeonner les plaies de taille des branches avec le jus pur. On peut effectuer aussi des pulvérisations sur les plaies avec du concentré dilué à 5% (5 centilitres dans 1 litre d’eau soit 1 volume pour 19 volumes d’eau).

Infusion ou tisane de consoude : L’infusion de consoude lutte préventivement contre les aleurodes et les pucerons. Hacher 100g de feuilles, fleurs et tiges et plonger les dans 1 litre d’eau froide puis porter à ébullition en couvrant. Retirer du feu aux premiers bouillonnements et laisser refroidir et mariner pendant 24h sans enlever le couvercle. Filtrer avant utilisation. Effectuer des pulvérisations d’infusion pure sur les plantes.

Purin ou extrait fermenté de consoude : Son utilité première est d’être un excellent engrais. Activateur de croissance et fertilisant il aide les végétaux à renforcer les défenses et à lutter contre les agressions des parasites ou des maladies. Il est utile au potager, surtout pour les légumes-fruits mais également aux plantes à fleurs pour favoriser la floraison. Très riche en azote et en potassium c'est aussi un bon activateur de compost. Il est également utile aux pelouses, il stimule la pousse, donne une belle couleur à l'herbe et permet de prévenir la fusariose. Hacher 100g de feuilles, fleurs, jeunes tiges et les mettre dans 1 litre d’eau froide puis laisser macérer pendant 1 mois (ou 1 kg de consoude dans 10 litres d’eau de pluie puis laisser fermenter 4 à 10 jours). Il faut remuer tous les jours le purin. Filtrer avant utilisation. Il existe plusieurs manières d’utiliser le purin de consoude : le purin pur pourra être mis dans le tas de compost pour activer la fermentation et l’enrichir d’oligoéléments, dilué à 5% (5 centilitres dans 1 litre d’eau soit 1 volume pour 19 volumes d’eau) pulvérisé sur les semis, les jeunes plants et les feuillages, dilué à 10% (10 centilitres dans 1 litre d’eau soit 1 volume pour 9 volumes d’eau) il servira pour arroser les pieds des plantes adultes.

Trucs et astuces : Les limaces raffolent de la consoude. Faire un bouquet de feuilles de consoude en les attachant avec un lien de raphia ou autre et l'installer, en fin d'après-midi, dans les rangs de salade par exemple. Le matin il n'y a plus qu'à procéder à la cueillette, les limaces sont toutes regroupées sur le bouquet.

Attention, il est déconseillé de manger quotidiennement de la consoude. En effet, cette plante contient un alcaloïde hépato-toxique pour le foie à haute dose.

Commenter cet article