Tanaisie (tanacetum vulgare)

Publié le par Kali

Tanaisie

Nom commun : Tanaisie, tanaisie commune, barbotine, herbe de Saint-Marc, herbe aux vers, sent-bon.

Nom latin : Tanacetum vulgare

Famille : Astéracées

Description : Vivace herbacée aromatique et officinale. Très rustique, elle peut supporter des températures aux alentours de -15°C. Elle fait de 60 à 80 cm de haut et peut atteindre 1 m bien acclimatée. Sa croissance est rapide. Feuillage bien vert et très découpé caduc. Les feuilles de la tanaisie sont très odorantes. Petites fleurs jaunes regroupées sur des bouquets et odorantes.

Catégorie de végétal : Fleur

Mode de multiplication : Semis et division

Qualité du sol : Léger, sec, sablonneux et drainé. Elle tolère les sols calcaires.

Amendement & fertilisation : Normal en début de printemps ou à l’automne.

Exposition : Mi-ombre à ensoleillée et abritée du vent.

Culture & entretien : Semer des graines directement en pleine terre ou dans un pot au printemps. Bouturage de tiges en fin d’été. Les semis et plantation se feront de préférence en lune croissante et en jours lunaires Balance, Gémeaux ou Verseau. Les grosses touffes peuvent être divisées au printemps. La tanaisie n’aime pas avoir les « pieds sales », il faut biner, sarcler et désherber régulièrement. 40 à 50 cm d’espacement. Couper les fleurs fanées pour favoriser les nouvelles floraisons, elles se renouvelleront ainsi sans cesse. Les travaux d’entretien se feront de préférence en lune croissante et en jours lunaire Balance, Gémeaux ou Verseau.

Période de floraison : De mai jusqu’aux gelées.

Période de récolte : La pleine lune est une période idéale de récolte surtout pour la tanaisie que l’on veut conserver.

Conservation :

Maladies et parasites : La chenille du papillon de nuit, la mite des tapis.

Plantes compagnes & incompatibles : Elle apprécie l’aubergine, le framboisier, le pommier ornemental, la pomme de terre, le rosier, la vigne. En règle générale tous les arbres et arbustes fruitiers. Installée auprès des framboisiers et des rosiers elle les stimule. Elle n’apprécie pas le basilic.

Variétés :

Rotation :

Utilisation : Elle éloigne de nombreux insectes comme les pucerons et les fourmis mais attire les auxiliaires et principalement les coccinelles. Il est à noter que des pieds de tanaisie installés directement dans le potager aident à lutter contre la mouche de la carotte et la piéride du chou. Pour plus d'efficacité il est déconseillé de mélanger la tanaisie avec un autre purin.

Décoction de tanaisie : Cette décoction est un bon insecticide contre de nombreux insectes parasites. Elle lutte principalement contre les carpocapses et les mouches du chou. Elle agit aussi sur les aleurodes, les altises, les noctuelles, les otiorhynques, les piérides du chou et les pucerons. Hacher 300 à 400g de feuilles, fleurs et tiges fraiches puis les mettre dans 1 litre d’eau froide et laisser mariner à couvert pendant 24h. Mettre à bouillir à couvert pendant 15 min puis laisser refroidir complètement avant de filtrer. La décoction de tanaisie s’utilise pure. Effectuer des pulvérisations sur le feuillage des plantes atteintes. On peut renouveler les pulvérisations tous les 4 ou 5 jours jusqu’à la disparition des parasites.

Infusion ou tisane de tanaisie : L’infusion de tanaisie a un effet insecticide puissant contre les aleurodes, les altises, les mouches des légumes, les noctuelles, les otiorhynques, les piérides du chou, les pucerons et les sitones du pois. C’est également un excellent agent répulsif même pour les fourmis. Elle a également des propriétés fongicides contre la rouille et le mildiou. Hacher 100g de feuilles, fleurs et tiges et plonger les dans 1 litre d’eau froide puis porter à ébullition en couvrant. Retirer du feu aux premiers bouillonnements puis laisser refroidir et mariner pendant 24h sans enlever le couvercle. Filtrer avant utilisation. Effectuer des pulvérisations sur les plantes avec l’infusion de tanaisie pure.

Macération ou extrait à froid de tanaisie : La macération de tanaisie a un effet insecticide puissant contre les aleurodes, les altises, les mouches des légumes, les noctuelles, les otiorhynques, les piérides du chou et les pucerons. Elle a également des propriétés fongicides contre la rouille et le mildiou. Hacher 300g de feuilles, fleurs et tiges et les mettre dans 1 litre d’eau froide puis laisser macérer pendant 1 à 2 jours. Filtrer avant utilisation. Effectuer des pulvérisations avec la macération pure.

Purin ou extrait fermenté de tanaisie : L’extrait fermenté de tanaisie a des propriétés fongicides et aide à lutter principalement contre le mildiou et la rouille. Il est très efficace pour traiter les tomates et les pommes de terre. Il est aussi efficace contre la mouche du chou. Hacher 300g de feuilles, fleurs et tiges et les mettre dans 1 litre d’eau froide puis laisser macérer pendant 6 à 7 jours. Il faut remuer tous les jours le purin. Filtrer avant utilisation. Effectuer des pulvérisations avec de l’extrait fermenté dilué à 10 % (10 centilitres dans 1 litre d’eau soit 1 volume pour 9).

Trucs et astuces : Les feuilles, fleurs et tiges séchées de tanaisie ont de nombreuses utilités : écraser et déposer dans les sillons avant le semis des graines pour éviter la mouche de la carotte, en petit bouquet déposé dans une armoire éloignera les mites du linge. Répulsif contre les tiques, on peut se frotter les poignets, la nuque, les chevilles avec une feuille, les tiques et moustiques détestent cette odeur. Séchée, cette plante est utilisée par certains apiculteurs comme combustible pour l'enfumoir. Elle aurait l'avantage d'avoir un effet calmant sur les abeilles et l'odeur de la fumée produite serait sans incidence sur le goût du miel (contrairement à l'usage du carton par exemple).

Il ne faut pas jeter de la tanaisie ou des résidus de préparation à base de tanaisie dans le tas de compost car elle bloque la décomposition des végétaux.

! La tanaisie contient de la thuyone, une substance toxique à forte dose qui peut causer des convulsions ! Elle est toxique et hallucinogène !

Commenter cet article