Bouleau (betula pendula)

Publié le par Kali

Bouleau

Nom commun : Bouleau commun, bouleau verruqueux, bouleau blanc

Nom latin : Betula pendula

Famille : Bétulacées

 

Description : Arbre ornemental très rustique de 8 à 25 m. Le bouleau commun supporte des températures avoisinant les -20°C. Le feuillage est caduc. Les feuilles alternes, ovales et légèrement dentées se colorent de jaune en automne. Le bouleau a une croissance rapide d’au moins 1m par an. Les espèces et variétés naines mesurent environ 1m de haut. C’est une essence pionnière, colonisatrice et très adaptable. L’écorce est lisse et brune sur les jeunes sujets, puis avec l'âge elle se blanchit et se craquelle. Il a un port léger, peu dense, érigé puis retombant. Les rameaux du bouleau verruqueux sont retombants, et les jeunes rameaux présentent parfois des verrues résineuses sur l’écorce, d'où la provenance du nom « bouleau verruqueux ». Sa fleur jaune en forme de chaton est pendante pour le mâle alors qu'il se dresse pour le chaton femelle.

Catégorie de végétal :

Mode de multiplication : Semis et bouturage

Qualité du sol : Humifère, frais et drainé. Le bouleau tolère le calcaire.

Amendement & fertilisation : Faire un apport de terreau ou de compost décomposé dans le trou de plantation. Par la suite les engrais sont inutiles.

Exposition : Ensoleillée

Culture & entretien : Les bouleaux achetés en conteneurs peuvent être plantés toute l'année ; les arbres à racines nues en automne et en hiver hors des périodes de gel ; les arbres en motte seront plantés au printemps. Espacer de 5 à 8 m. Les espèces naines doivent être espacées de 80 à 100 cm. Le trou de plantation doit mesurer environ le double de la motte et être rebouché avec de la terre affinée pour permettre aux racines de s'installer. A la plantation, il faut tuteurer les jeunes plants pour leur permettre de bien s'enraciner. En été les jeunes arbres nécessiteront des arrosages assez réguliers. Le bouleau ne requiert aucun entretien particulier. Une taille peut être effectuée en fin d'hiver pour le limiter ou lui redonner la forme souhaitée.

Période de floraison : Au début du printemps des sortes de chatons apparaissent. Il faut être patient car la floraison survient, en règle générale, chez les arbres âgés d'au moins 20 ans.

Période de récolte :

Conservation :

Maladies et parasites : Chancre européen, pourridié, rouille, polypore du pin. Le bouleau est résistant et tolère même la pollution des villes. Puceron, scolyte, thrips, la chenille du papillon de jour Morio (nymphalis antiopa). Apparition depuis 2001 de deux capricornes asiatiques (anoplophora glabripennis et anoplophora chinensis) qui perfore des trous à la base du troncs et des racines.

Plantes compagnes & incompatibles :

Variétés :

Rotation : Il a une durée de vie d'une centaine d'année.

Utilisation : C'était un des bois préférés des sabotiers et des charpentiers. En menuiserie on utilise fréquemment le bouleau pour faire des placages. Lutte contre la tavelure du pommier, le mildiou de la vigne, la pourriture du raisin.

Infusion de bouleau : Hacher 100g d’écorce, de feuilles et de fleurs de bouleau et les mettre dans 1L d’eau pendant 20 à 30 min. Filtrer puis diluer 1 volume dans 10 volumes d’eau. Pulvériser sur l’arbre, le tronc et le sol autour de la base ou sur les parties du jardin exposées à des risques de maladies cryptogamiques après l’arrachage de plantes malades (ce traitement réduit les risques de contamination pour la culture suivante).

Purin ou extrait fermenté de bouleau : Ce purin fongicide a un effet préventif contre la tavelure des arbres fruitiers. Hacher 100g de feuilles fraiches et les mettre dans 1L d’eau froide puis laisser macérer pendant environ 1 semaine. Il faut remuer tous les jours le purin. Filtrer avant utilisation. L’extrait fermenté de bouleau s’utilise dilué à 20% (soit 20 centilitres de purin pour 1L d’eau). Effectuer des pulvérisations sur les arbres fruitiers avant la floraison.

 

Commenter cet article