Souci (calendula officinalis)

Publié le par Kali

Souci

Nom commun : Souci, souci officinal, souci des jardins.

Nom latin : Calendula officinalis

Famille : Astéracées

Description : Plante herbacée pérenne souvent cultivée comme annuelle pouvant atteindre 40 à 60 cm de hauteur selon les variétés. Le souci attire quantité d’insectes auxiliaires. Les feuilles et les fleurs du souci sont comestibles. Les feuilles peuvent agrémenter des salades et les fleurs des desserts. Ses feuilles caduques sont lancéolées et vert assez clair. Selon les variétés, leurs fleurs sont simples ou doubles de couleur jaune, orange avec des dégradés.

Catégorie de végétal : Fleurs

Mode de multiplication :  Semis

Qualité du sol : Tous les sols légèrement humifères mais toujours bien drainés.

Amendement & fertilisation : En pleine terre les fertilisations sont inutiles.

Exposition : Mi-ombre à ensoleillée

Culture & entretien : Massif, bordure, bouquet. Semer en mars sous châssis froid pour mettre en place en mai ou semer en septembre en pépinière en protégeant sous tunnel dès novembre (un bon repiquage engendre des fleurs plus grosses). Peut-être semer à la volée dès le mois d’avril jusqu’à juin. Semer ou planter de préférence en lune croissante et en jours lunaires en balance, gémeaux ou verseau. Tolère les températures peu élevées pour lever. Eviter les excès d’eau et ne pas mouiller les feuilles. Espacer les plants de 15-30 cm, bien éclaircir. Retirer les fleurs mortes pour prolonger la floraison. Effectuer les travaux d'entretien de préférence les jours lunaires en Balance, Gémeaux ou Verseau.

Période de floraison : Floraison très abondante du mois d'avril jusqu'aux gelées.

Période de récolte : De juin à août de préférence en lune croissante, le matin, et les jours lunaires en balance, gémeaux ou verseau. Les récoltes effectuées les jours de pleine lune sont également très bonnes.

Conservation :

Maladies et parasites : Les limaces raffolent des jeunes plants. Les pucerons noirs sévissent en fin de floraison savon noir ou purin d’ortie). Altises. L’oïdium peut s’installer en fin de saison humide (arracher les plants malades et traiter les autres avec une décoction de prêle). Rouille.

Plantes compagnes & incompatibles : C'est un très bon compagnon pour tous les autres végétaux et principalement les légumes du potager.

Rotation :

Utilisation : Pommade, crème, gel, baume, teinture mère, huile, collyre, infusion. Bénéfique pour les plantes exigeantes comme la tomate, le maïs, l’aubergine, le poivron, la pomme de terre, les plantes de la famille du chou et de la betterave. Il attire les pollinisateurs et les auxiliaires comme les chrysopes et les syrphes mais il éloigne de nombreux insectes non-butineurs. Installé au potager il est d'un grand intérêt, sa longue floraison égaye le potager et il éloigne de nombreux insectes prédateurs de légumes.  Ainsi, il protège le sol des nématodes qui attaquent les racines des légumes et éloigne par exemple la piéride du chou.

Purin ou extrait fermenté de souci : Le purin de souci est un excellent fortifiant pour les légumes particulièrement apprécié par les choux et les tomates. Il permet de "ressources" les terres fatiguées. Hacher 100g de feuilles, fleurs et tiges puis les mettre dans 1 litre d'eau froide et laisser macérer pendant environ 15 jours. Il faut remuer tous les jours le purin. Filtrer ensuite avant d'utiliser la préparation. Ce purin s'utilise dilué à raison d'environ 15 centilitres de purin pour 1 litre d'eau. Effectuer des arrosages au pied des légumes.  

Commenter cet article